Expérience numérique

Abolition des cookies tiers par Google : et la suite ?

EB566553-917E-4DC9-8C50-DAA705994047Created with sketchtool. 04 février 2020 Lecture de 4 minutes

Google a annoncé son intention d’abolir les cookies tiers de son navigateur Google Chrome. Cette mesure vise à rendre le Web sécuritaire pour les utilisateurs et à protéger leur vie privée. Sachant que Google Chrome est le navigateur le plus utilisé, avec près de 69 % des parts de marché, cette annonce entraîne son lot de critiques. Géant du Web parmi les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), Google a la réputation de surveiller les habitudes de ses utilisateurs. L’entreprise ne devrait donc pas être trop affectée par sa propre décision.

À quoi servent les cookies tiers 

Ils permettent d’enregistrer les comportements des visiteurs d’un site Web tiers contenant des publicités. Ces fichiers témoins créent le profil d’un visiteur pour mieux analyser son historique de visites. Autrement dit, ils dressent un portrait clair des intérêts et des comportements des consommateurs qui sera utilisé par différentes marques pour mieux les cibler.

Qu’est-ce que ça changera ?

Les marques devront remanier leur stratégie marketing pour compenser le manque de données rendues disponibles par les cookies tiers.

Les utilisateurs verront probablement moins de publicités liées à leurs habitudes de navigation.

Plusieurs points de vue découlent de cette situation

Pour l’utilisateur :

  • Point positif : Le reciblage peut aider un utilisateur à trouver rapidement un produit qui lui convient.
  • Point négatif : Quand un utilisateur se fait bombarder par plusieurs marques d’un seul produit, le reciblage devient trop intrusif et agaçant, surtout quand le produit a déjà été acheté.

Pour une marque :

  • Point positif : Les cookies tiers offrent une occasion d’accroître le rendement d’un investissement marketing.
  • Point négatif : Si les données sont mal utilisées, la situation peut rapidement dégénérer et même aliéner les consommateurs.

Conseils

Bien que l’annonce demeure vague pour l’instant, mieux vaut prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une meilleure planification :

  1. Données propriétaires (first party data) : Une marque doit avoir le meilleur contrôle possible sur ses données, notamment celles de son site Web. Le site doit être étiqueté adéquatement par différents systèmes de données lui permettant de suivre et d’analyser au maximum le comportement des visiteurs.
  2. Stratégie omnicanal : L’écosystème d’une marque comporte plusieurs points d’entrée et d’influence d’achat pour un consommateur, notamment son site Web, ses points de vente physiques, son emballage et sa présence sur les réseaux sociaux, sans oublier tous les médias et le contenu disponibles en ligne qui contribuent au référencement. En effet, les cookies tiers constituent une mine d’or pour une marque, puisqu’ils permettent une analyse plus concrète des données. Une marque qui dispose d’une bonne vision de son écosystème, incluant ses données propriétaires, aura une longueur d’avance sur la concurrence qui n’a peut-être pas la même rigueur.
  3. Préparer le terrain : Les marques ne sont pas toutes au même niveau en matière de stratégies et de tactiques omnicanaux. La première étape consiste à évaluer l’état actuel de la marque pour mieux comprendre les enjeux potentiels. Cette mesure permettra de planifier les étapes nécessaires pour combler les écarts.
  4. Suivre les tendances et ne pas paniquer! Il faut préconiser une approche progressive et éviter de tout faire en même temps. À cette étape, il suffit de suivre les tendances et les articles sur ce sujet pour ajuster sa stratégie et se préparer pour la suite.

De notre point de vue, cette annonce s’inscrit dans la transformation numérique que nous observons depuis quelques années. Il s’agit d’un domaine très dynamique, qui requiert des ajustements par rapport aux nouvelles technologies, à la sécurité en ligne, aux besoins des consommateurs et à plusieurs autres facteurs. Il faut donc être prêt à sortir de sa zone de confort !

Source : https://www.abc.net.au/news/science/2020-01-21/google-to-kill-third-party-cookies-privacy-and-competition/11882718